Les origines d′Usman dan Fodio | Histoire africaine | DW | 06.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Racines d'Afrique

Les origines d'Usman dan Fodio

Usman dan Fodio est né le 15 décembre 1754 dans le village de Maratta, dans l'Etat du Gobir, ville de langue haoussa, dans le nord de l'actuel Nigeria. Il est le fondateur du califat de Sokoto.

Voir la vidéo 02:17

Usman dan Fodio : le portrait audio

Après avoir terminé ses études, Usman dan Fodio retourne à Gobir et commence à prêcher l'Islam au peuple qui à cette époque, mélangeait le paganisme et l'Islam.

Sa popularité grandi à Gobir, ce qui déplaît au roi de l'époque. Rimfa voit alors Usman dan Fodio comme une menace et tente de l'assassiner.

Usman dan Fodio s'échappe et entreprend des voyages dans les communautés rurales pour prêcher, enseigner et écrire.

En 1803, Usman dan Fodio et des centaines de ses disciples émigrent à Gudu, où ils continuent de répandre l'islam.

C'est pendant ce séjour à Gudu qu'Usman dan Fodio déclare une guerre sainte (un djihad), contre le roi Yunfa de Gobir (fils et successeur de Rimfa) et son peuple.

Usman dan Fodio estime alors que leur mode de vie ne correspond pas à l'enseignement de l'islam.

Comment Usman dan Fodio a-t-il établi le califat de Sokoto ?

La déclaration de la guerre sainte se répand en pays haoussa et de nombreuses personnes se portent volontaires pour rejoindre l'armée d'Usman dan Fodio. En 1804, il déclara officiellement une guerre sainte sur l'ensemble du territoire haoussa.

Quatre ans plus tard, en 1808, Usman et ses partisans conquirent Gobir, Kano et d'autres villes-états. Usman dan Fodio se retirera finalement de la bataille en 1811 et retournera à l'enseignement et à l'écriture. Ses armées poursuivront, elles, leurs conquêtes jusqu'en 1815.

Cette révolution religieuse unit les États haoussa sous la loi islamique et, en 1812, conduit à la création d'un empire appelé califat de Sokoto, composé d'émirats et de sous-émirats, dont beaucoup sont construits sur les sites des États haoussa précédents.

Le califat de Sokoto devient le système économique et politique le plus puissant de la région au cours du XIXe siècle, et contribue profondément à l'islamisation du nord du Nigeria.

Quelle taille avait ce califat fondé par Usman dan Fodio ?

Son empire religieux islamique comprenait la plus grande partie de ce qui est aujourd'hui le nord du Nigeria et certaines parties du Niger ainsi que le nord du Cameroun.

La guerre sainte a inspiré une série de guerres saintes dans toute l'Afrique de l'Ouest à l'époque et l'islam est devenu la religion dominante parmi les peuples de l'Afrique de l'Ouest.

En 1837, le califat de Sokoto, avec une population estimée à plus de 20 millions de personnes, était devenu l'empire le plus peuplé d'Afrique de l'Ouest.

Le Cheikh Usman dan Fodio est mort le 20 avril 1817 à Sokoto.

Audios et vidéos sur le sujet